Conseil de Surveillance du 23 mars 2021

Bilan financier

Voté à l’unanimité, avec les remarques de la CGT sur la précarité, en recrudescence en 2020, mais rattrapable en 2021 (cf. compte-rendu du CTE). Budget MAS, EHPAD et CHS en excédent (détails au prochain Conseil). Le CHS à nouveau en excédent de 1 M€, avec une capacité d’autofinancement qui monte à 3 M€.

Convention entre le Conseil Départemental Bilan et le CHS

Pour des postes de psychiatres dans les Centres de Santé, postes mixtes (CHS/Département/libéral). La CGT remercie le Département, pilote national en la matière, qui pallie les carences de l’Etat qui devrait seul financer la santé. Les Centres de Santé rassemblent des salariés ; les équipes sont donc mieux fidélisées, plus stables et mieux coordonnées que des Maisons de Santé qui rassemblent des libéraux, comme l’Etat le promeut. Ces Centres de Santé constituent de fait des CMP « somatiques », sur le modèle du secteur. Enfin, la coopération CHS/Maisons de Santé représente un exemple de coordination et non de concurrence entre services publics

Représentante de l’Administration à la CAPL 2 

Sylvie BOUDOT

Situation épidémique

1 seul décès COVID à la MAS il y a peu. La pédopsy est saturée, aussi bien dans les lits de psychiatrie qu’en pédiatrie au CHWM. 2,6 psychologues soutiennent les équipes des EHPAD départementales. Restent des vaccins PFIZER pour le personnel à la salle M. Sembat ; s’inscrire sur Doctolib

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.