Signez la pétition Non à la désertification programmée en psychiatres sur la Bourgogne

Signez la pétition en votre nom ou au nom d’une organisation, et faites signer sur non à la désertification psychiatrique en Bourgogne

 

Au prochain semestre 2022, la répartition des 35 internes en psychiatrie s’effectuera dans les proportions suivantes :

  • 28 sur Dijon, dont 18 sur le Centre Hospitalier Universitaire (Côte d’Or)
  • 2 à la Charité/Loire (Nièvre)
  • 2 à Auxerre (Yonne)
  • 3 à Sevrey (Saône et Loire)

80 % des internes seront donc mis au service de 19 % de la région Bourgogne, en Côte d’Or, tandis que les 3 autres départements ne bénéficieront chacun que de 7 % des internes, soit 11 fois moins.

Les internes d’aujourd’hui font les médecins de demain dans les établissements où ils ont fait leurs stages. 80 % des internes s’engagent dans l’hôpital psychiatrique où ils ont effectué leur internat.

C’est donc une désertification médicale massive qui s’enclenche dans les établissements dits « périphériques » de la Bourgogne, déjà largement sous-dotés en effectifs médicaux. Sans médecins, des unités de soins ferment, au détriment des usagers.

Nous, signataires de cette motion, représentants des médecins, des personnels, des directions, des usagers et des autorités départementales, demandons que tout soit mis en oeuvre pour inverser rapidement cette tendance et pour que tous les établissements soient pourvus en internes proportionnellement à la population qu’ils desservent.

Les soins en psychiatrie doivent être accessibles à tous les citoyens, au plus près de leur lieu de vie.

Cette pétition – motion sera transmise à

  • l’ARS de Dijon
  • le Doyen de la Faculté de Médecine de Dijon
  • le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale
  • le Ministère de l’Enseignement Supérieur
  • le Premier Ministre
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.