CTE du 13 décembre 2022

Elections : bonne ambiance dans les bureaux de vote, mais baisse de participation locale et nationale. Les syndicats questionnent le vote électronique, beaucoup moins suivi, trop complexe et peu confidentiel. Le directeur pense que le vote électronique est une méthode « éprouvée »

 

Budget prévisionnel : léger déficit (40.000 €). Seule une partie des postes non-pourvus ont été budgétés, devant la faible probabilité de les pourvoir tous. Si le CHS arrivait à recruter plus, le budget ferait l’objet d’une décision modificative pour y remédier

 

Redécoupage des pôles :

  • Les ressources sont découpées en 3 pôles : Ressources Humaines ; Direction des Soins + qualité + relations avec usagers ; Ressources Matérielles (futur chef de pôle = M. CHASTENET, qui arrive le 2 janvier
  • Pôle médico-social : MAS, EHPAD et PASA. Chefs de pôle transitoires = Mmes DARDOUILLET et GRANJON, en attendant une candidature de médecin
  • Pôles cliniques : redécoupés « à l’ancienne »
    • PRISME : unités moyens et longs séjours, de réhabilitation. Chefferie = Dr BADER (en intérim) + Fl. PAUCHARD
    • PACS : unités d’admission et de courts séjours. Chefferie = Dr BADER + A. BOUTABOUT
    • PPSA
    • PIJD
    • Médico-technique

Chaque chefferie de pôle sera composée d’un médecin-chef, d’un « cadre de pôle » (en non plus « assistant ») et d’un directeur-délégué ou –référent, pour faciliter le lien pôles-directeurs, et ce après l’embauche d’un Directeur des Affaires Générales et de la Contractualisation au 1er trimestre 2023. Ce dernier sera chargé des instances, enquêtes, appels à projet, conventions avec d’autres établissements, autorisations d’activité, projet d’établissement et contrats de pôle. En outre, les directeurs se rencontrent chaque lundi et une conférence trimestrielle inter-pôles (avec les trinômes) sera mise en place.

  • Recrutements de :
    • 1 attaché de direction, auprès de la DRH, entrée en fonction le 10 février
    • 1 contrôleur de gestion adjoint des cadres hospitaliers (cat B), recrutement en cours
    • 1 chargé de communication, auprès du DAGC (cat B) : fiche de poste en cours

 

Projet Médical et de Soins Partagés du Territoire (GHT) : un seul représentant du personnel à la dernière réunion. Le directeur souhaite que nous soyons plus présents pour faire le poids. Nous rappelons que les syndicats n’y sont qu’informés et non consultés. Finalisation du projet en avril. Un prestataire pourrait nous aider à rédiger notre projet d’établissement, que le directeur veut participatif. Réticences de la CGT car ceci rappelle les sociétés de conseil, onéreuses et très formatées

 

Cérémonie des vœux : le 11 janvier avec remise des médailles

 

Assistants socio-éducatifs : modalités d’avancement au 2nd grade : en attente du décret d’application

 

Prime pour les Assistants en Soins Gérontologiques pour AES de la MAS : dossier à suivre car les agents concernés doivent avoir bénéficié d’une formation spécifique de 140 H

 

Pharmacie (demande CGT et FO) : le directeur a étudié le dossier. La pharmacie d’urgence n’a été utilisée que 2 fois/semaine (1 en semaine, 1 le week-end) sur un an. L’achat en pharmacie de ville n’a été réalisé que 2 fois en 6 mois, dont 1 fois par erreur. Donc, pas de nécessité d’étendre les horaires d’ouverture de notre pharmacie, ni d’astreintes, ni de convention avec le CHWM. Les syndicats mentionnent que les équipes ont certainement dû s’adapter à ce protocole

 

Doubles Résidences Administratives : n’existeraient pas dans la règlementation, sous réserve d’investigations ultérieures. Si c’est confirmé, retour général à l’unique résidence administrative

 

Compensation pour dimanches et jours fériés surtravaillés (demande CGT) : la règlementation donne 1 congé supplémentaire au-delà de 10 dimanches et fériés travaillés, et 2 congés au-delà de 20, ainsi qu’un supplément de 50 € par dimanche et férié travaillé. Nous demandons une compensation pour ceux qui ont accepté de travailler bien au-delà de ces 20. Le directeur entend rester conforme à la règlementation, soit pas de prime si pas règlementaire. Nous rappelons que des primes non règlementaires ont déjà été octroyées par le passé (soutien de nuit à l’EHPAD, CTI pour la MAS de janvier à juin 2021). Si pas de prime possible, à voir pour des heures supplémentaires, d’autant qu’une rubrique du Ségur 2 en traite. D’autre part, la direction certifie accorder 1 congé pour 10 dimanches et fériés travaillés, ce qui ne nous semble pas le cas partout; que chacun fasse valoir ses droits; n’hésitez pas à nous contacter si nécessaire. Dossier à suivre

 

Concours de psychomotricien (demande CGT) : effectivement, 2 agents seraient concernés. Concours prévu en 2023.

 

Analyse Psychologique de la Pratique (demande CGT) : coûteuse (58.000 €), inclue par défaut dans la formation continue. Mais la règlementation ne le permet plus. La CGT avait voulu l’inclure dans les financements Ségur 2 mais, faute de financements suffisants, il a fallu l’écarter. La direction envisage de salarier un professionnel dédié (ou plusieurs, en vacations ?) ; reste à savoir sur quel budget.

 

Congés petites vacances scolaires pour l’intra-hospitalier (demande CGT) : nous demandons que chaque agent demandeur puisse bénéficier de 7 jours (5 congés + 2 repos), sous réserve des nécessités de service (càd absentéisme réel et non absentéisme hypothétique anticipé). Cette revendication, déjà évoquée jadis, semble accordée par la direction

 

Application HUBLO prévue sur le CHS (demande CFDT) : le directeur ne le souhaite pas pcq « beaucoup d’établissements en sont revenus », car onéreux et faisait l’objet d’« arrangements » des salariés. Il rappelle encore le volet heures supplémentaires du Ségur 2, à renégocier après les fêtes.

 

En conclusion, beaucoup de nos demandes sont postposées. Nous laissons le temps à la nouvelle direction de s’installer, mais suivons de près ces dossiers.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.