CTE du 11 octobre 2021

  • Budget :
    • Renfort en psychologues pour les CMP = 150 k€, financés a posteriori par l’ ARS
    • Trop perçu des participations des patients sous tutelle = 10 k€
    • IPA : 3 nouveaux départs en formation ; la formation est payée par l’ARS, pas leur remplacement sur le terrain
    • Projet Sevrez-vous à Sevrey = 25 k€ pour des abris démontables et des cendriers pédagogiques
    • MAS : récupère 40 k€, car la MAS payait la blanchisserie de Bécarre
    • Budget prévisionnel : à la demande de l’ARS, nouvelles simulations pour réduire notre taux d’endettement en 2028. Le NHS et la construction de Mâcon sont classés prioritaires à la rubrique Ségur investissement ; l’ARS confirmera les projets Ségur fin novembre 2021

 

  • EHPAD : conservera sa capacité, mais sera rénové et agrandi pour que chaque résident dispose d’une chambre individuelle (2,8 M€). A l’étude : places d’hébergement temporaire et EHPAD hors les murs

 

  • OASIS : les travaux se terminent

 

  • Conseil de Surveillance : à la suite du départ d’Isabelle DECHAUME, élection d’une nouvelle présidente, Mme PLISSONNIER, maire de St Rémy et M. BURDIN, vice-président, maire de St Marcel

 

  • Obligation vaccinale :
    • La CGT regrette la position défavorable aux salariés en maladie que la direction avait initialement prise en suspendant ceux qui ne satisfaisaient pas à l’obligation vaccinale, jusqu’à ce que récemment le gouvernement infirme cette position
    • Initialement 15 suspendus, dont 3 en maladie, « dé-suspendus ». Parmi les 12 restants, 2 démissions, une disponibilité anticipée et 3 en congés
    • Les agents suspendus attendraient « un vaccin français » (à virus désactivé, et non ARN ?)

 

  • Nouveau logiciel de gestion du temps de travail : ne sera pas finalisé avant février

 

  • Prime de service 2021 : l’acompte sera versé comme d’habitude fin novembre. Le prochain CTE de décembre devrait entériner un doublement de la franchise (de 10 à 20 jours) pour la « surprime » à notre demande, pour pallier aux maladies COVID. On attend toujours les nouveaux décrets pour ses modalités de calcul qui induiront une prime au mérite

 

  • Concours : initialement prévus pour publication fin juillet, la DRH a pris du retard ; ils seront publiés avant les fêtes

 

  • Secrétaires médicales : la DRH affirme que c’est aux chefs de pôle de demander la transformation des postes d’AA en AMA. Dossier à suivre

 

  • CTI de la MAS : enfin récemment payé, car le gouvernement avait tardé à fournir les taux de cotisations sociales à appliquer

 

  • Capacitaire NHS : le directeur confirme les chiffres anciens. Le NHS comptera 8 lits de +, dont 2 isolements. Quant au personnel, cela reste à définir. Nous attirons l’attention sur la nécessité de prévoir plus de personnel pour l’entretien, car les chambres seront plus nombreuses et toutes équipées de SDB. Nous proposons l’utilisation massive de panneaux solaires, ce qui ne semble plus rentable aujourd’hui (contrairement à ce qui a été fait au CHWM) ; par contre, les architectes feront des propositions écologiques. Le choix de l’architecte et de son projet sera finalisé en décembre. Les patients ont été sollicités pour donner leur avis : 2 candidatures seulement à ce jour

 

  • Bilan UPEO et nomadisme : l’UPEO fonctionne toujours comme unité d’entrée non programmée unique, mais aussi comme unité sas COVID (passage obligé avec test PCR). De son ouverture en septembre jusqu’en décembre 2020, l’UPEO a accueilli 211 patients, dont 65 sorties directes. De janvier à juin 2021, elle a admis 331 patients (sur 551 pour tout le CHS), dont 77 sorties directes. Ceci confirme la fonction 1ère de l’UPEO : réduire les hospitalisations. Le week-end, l’UPEO reçoit les appels d’UPSIDOM qui peut aussi suivre les patients sortis de l’UPEO. Le nomadisme existant avant la mise en place des pôles consistait en changements de pavillon hors secteur ; depuis que les pôles existent, il n’existerait donc plus en tant que tel. Dans le NHS, trouver la bonne chambre sera plus aisé puisqu’il ne comptera que des chambres individuelles.

 

  • Report des congés non pris en 2021 : les congés non pris en 2020 n’ont pu être posés sur le CET en cas de maladie de plus de 7 jours. Nous avons obtenu que cette franchise soit d’un mois pour cette année, compte-tenu du COVID

 

  • Médecins : le doyen de la faculté de médecine réserve plus de la ½ des internes sur le CHU et Dijon, au détriment des autres départements de la région. Conclusion = moins d’internes sur le CHS et plus de gardes et astreintes pour les psychiatres, encore moins disponibles dans leurs unités… L’encadrement de la rémunération des intérimaires (plafonnement) sera compensé par une prime de solidarité

 

  • GHT : Mme JARROT, nouvelle présidente de la commission des élus du GHT, se montre très motivée et s’oppose au projet de cuisine centrale à Autun ; elle souhaite la cohésion territoriale et le dialogue public/privé

 

  • Blanchisserie : projet de spécialisation, soutenu par l’ARS (700 k€ pour moderniser le GCS). Le GCS fera le traitement « industriel » du linge hospitalier (draps, …), tandis que la blanchisserie du Creusot traitera le linge des résidents (pour le CHS, notre MAS et notre EHPAD). Si la charge de travail augmentait, on pourrait faire travailler un ESAT

 

  • Assises de la santé mentale : déception des agents et des médecins. Des médecins soulignent le manque d’attractivité financière de l’hôpital pour les psychologues, difficiles à recruter, et le manque de clarté sur le devenir des missions des CMP. Toutefois, la direction souligne l’abandon de la dégressivité financière des séjours ; elle apprécie surtout le volet Ségur investissement qui concerne le NHS, la construction de Mâcon et d’autres projets

 

  • Isolement et contention : au 1er semestre 2021, doublement des contentions à PHARE et doublement des isolements au pôle PIJD
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.