Conseil de Surveillance du 25 juin 2019

 

Bilan financier, Bilan d’Activités et Bilan social 

votés à l’unanimité

La CGT a repris l’essentiel de ses interventions au CTE

  • Bilan social : Les effectifs augmentent et les RTT sont conservés. Mais la précarité se réduit trop faiblement (concours insuffisants, trop tardifs). Absentéisme et accidents de travail toujours en augmentation, surtout en lien avec les agressions, même si les DEI ont baissé. L’équipe PMS est certes utile pour stabiliser les équipes, mais la violence progresse toujours
  • Bilan d’activités : Malgré un réel dynamisme institutionnel, les chefs de pôle notent l’absentéisme, la charge mentale qui augmente et le manque de moyens. Pour les patients, il est rappelé que tous les chroniques ne pourront quitter le CHS. Nous soulignons la nécessité de conserver l’axe psychothérapeutique, à côté de la réhabilitation. Les pôles C et D notent une dégradation de la qualité des soins (entretiens moins longs et plus espacés), contrairement au discours ambiant du type : « la qualité s’améliore ». Enfin, critique de la télémédecine, d’efficacité fort contestable pour les nouveaux patients

GRADES  

Nicolas LIMOGE nous quitte pour chapeauter le GRADES, l’instance grand-régionale qui s’occupe de l’e-santé, càd de toute l’informatisation des établissements de santé de la grande région, et de leur coordination

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.