Les psychologues manifestent à nouveau à Dijon le 28 septembre

   Malgré la mobilisation massive du 10 juin, le ministère n’entend pas les revendications de la profession dans leur globalité. Le ministère de la santé continue de ne recevoir que quelques organisations de son choix, refuse de considérer les liens entre les conditions d’exercice en libéral et la situation dans les différents services publics ou médico-sociaux. Il poursuit ses travaux sans en modifier l’orientation et souhaite étendre les expérimentations de remboursement des actes des psychologues en libéral sur des bases analogues : offre segmentée selon la pathologie et/ou la population, soumise à prescription et contrôle médicaux, tarifs indécents… Quand on évoque la situation des psychologues dans les secteurs hospitaliers et médico-sociaux, il oppose une fin de non-recevoir.

Nous exigeons l’ouverture de véritables négociations pour l’ensemble de notre profession.

Nous voulons aborder une véritable réflexion sur la reconnaissance de notre place – que ce soit dans le public, le privé ou le libéral -, sur nos conditions de travail et sur les diversités spécifiques des champs où nous intervenons (santé, prévention, travail, social, justice ou encore éducation nationale où les psychologues refusent d’être rattachés à un secteur de la santé externalisé et demandent la création d’un véritable service public de la psychologie à l’école, de la maternelle à l’université…).

Nous sommes également tous concernés par la formation des psychologues de demain et par le futur de notre profession. C’est à nous d’en décider !

Nous devons être entendus et participer pleinement aux réflexions qui concernent notre profession :

  • Assez de décrets sans que l’avis des premiers concernés soient pris en compte !
  • Assez de ce jeu de division de la profession !
  • Nous voulons l’ouverture de véritables négociations, globales avec tous ses acteurs (praticiens, universitaires, fonctionnaires, salariés, libéraux) et l’ensemble des représentants de la profession.
Grève et manifestation unitaire le mardi 28 septembre 2021
à DIJON pour la Bourgogne et ses alentours
Rassemblement à 14H devant la CPAM (Tour Elithis, quartier Clémenceau)
et défilé jusqu’à la Préfecture
Sous réserve de l’autorisation de la Préfecture
 

Des préavis de grève nationaux sont déposés pour la Fonction Publique Hospitalière, Territoriale, l’Education Nationale, et les établissements sociaux et médico-sociaux privés.

Dress code = noir. La créativité de chacun est la bienvenue !

Venez avec vos pancartes, badges, sifflets, casseroles, témoignages, chants.

Invitez tous vos contacts professionnels et personnels (étudiants, collègues, proches …).

Le succès de la mobilisation dépendra de notre nombre et de notre visibilité !

Toutes les infos sur https://chsevrey.reference-syndicale.fr/2021/09/psychologues-a-nouveau-en-greve-le-28-septembre/

Communiqué de Presse des psychologues Bourgogne.20210928

comment faire grève dans les secteurs privé et public ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.